Il n’y a que le cool qui a quitté Facebook

Le réseau social leader est toujours fréquenté et augmente sa rentabilité

Voici trois articles à propos de Facebook, sortis à peu près en même temps, et qui montrent que l’entreprise reste le plus gros réseau social du monde, en augmentant sa rentabilité grâce à la publicité, mais qui rencontre des difficultés dont il est au fond le seul responsable.

Facebook confronté à la baisse du cool

Les internautes ont compris comment protéger leur vie privée

D’après Engadget et The Information, une note interne à Facebook aurait fuite, à propos des utilisateurs de Facebook qui partageraient moins. Et pas qu’un peu : une baisse de 21 % est constatée pour l’année dernière dans les partages de contenu original, c’est-à-dire du contenu relevant de la vie privée : annonce de grossesse, photos de fêtes, vidéo des enfants, sentiments personnels…

Comme le dit l’article d’Engadget, on partage toujours beaucoup et certains contenus ont une viralité réellement surprenante (et pas toujours prévue), mais une vidéo d’un sketch de John Oliver engage moins l’audience que de suivre ses amis à la trace.

Une des causes de cette baisse des partages est simplement l’acculturation des internautes à la protection de leur vie privée. Facebook reste la pièce commune, où se côtoient toutes les générations et toutes les opinions et les points de vue, mais où finalement peu de choses se disent et se partagent. D’autres réseaux sociaux ou messageries (Messenger, WhatsApp, Snapchat…) permettent une expression personnelles et une protection de sa vie privée, pour l’avenir (surtout professionnel) mais aussi loin des regards parentaux. On ne sort pas flirter dans un bar fréquenté par ses parents, grands-parents, etc.

Facebook encore massivement fréquenté

Un bug conduit à la disparition de groupes pro Bernie Sanders qui réunissaient chacun des dizaines de milliers de membres

Heavy raconte la polémique qui fit suite à la disparition soudaine de plusieurs groupes Facebook de soutien à Bernie Sanders. Plus que les suspicions d’attaques de trolls ou de dénonciations par des pro Clinton, c’est le nombre de membres qui frappe : d’après Heavy certains avaient plus de 50 000 membres.

Les groupes Facebook sont devenus depuis leur dernier relooking le nouveau Google Group : on peut les configurer pour être privés, ouverts mais sur invitations, complètement ouverts… Ce sont autant de salles à part au sein de l’immense salle commune (ou agora) qu’est Facebook. Autant un outil de débat que d’organisation (dans Grandir connecté on y apprend que des lycéens en ouvrent un pour s’organiser pour leur TPE).

Le cool a quitté Facebook, mais il est devenu comme le mail : un outil par défaut, un annuaire universel.

Facebook toujours plus rentable

Son bénéfice net a triplé au premier trimestre 2016

Tiré par son développement sur le mobile et grâce à la publicité et la vidéo, Facebook a réalisé dans les trois premiers mois de 2016 un bénéfice de plus d’un milliard et demi de dollars.

Tout va bien pour la firme à Zucky : chiffre d’affaires à 5,38 milliards de dollars et des recettes publicitaires en progression de 56,8 %, soit 5,2 milliards.

Facebook est encore loin d’être enterré.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s