La fin de Facebook ?

Tempête chez les community managers ! Facebook a confirmé mener dans six pays (Serbie, Bolivie, Sri Lanka, Slovaquie, Cambodge et Guatemala) une expérience qui consiste à séparer du fil d’infos les contenus issus des pages.

En ce qui me concerne, je suis tombé sur cette info via Twitter et cet article de Filip Struhárik, Biggest drop in Facebook organic reach we have ever seen.

Il existe plusieurs conséquences de ce tri draconien effectué par Facebook, qui n’a jamais fait mystère de vouloir privilégier (en favorisant telle ou telle fonction selon la politique du moment)  :

  1. Les contenus originaux (c’est-à-dire créés spécifiquement pour Facebook, à l’inverse des liens ou des vidéos hébergées ailleurs)
  2. Les contenus des liens amicaux, la photo d’écureuil du jardin de la cousine devenant plus importante que l’article d’information.

Conséquences de ce tri, donc, la chute du reach peut aller jusqu’à deux tiers et l’engagement être divisé par quatre.

graphiques du reach slovaque
Mesure des interactions sur les 60 plus grosses pages médias slovaques. L’expérience de Facebook commence au jeudi. Source: CrowdTangle via Filip Struhárik.

Ayons d’abord une pensée pour les community managers boliviens, slovaques, cambodgiens, sri-lankais, guatémaltèques et serbes, surtout quand il va s’agir de remplir le prochain tableau des KPI.

Réfléchissons ensuite à l’avenir.

Que Facebook décide ou non d’étendre cette nouvelle séparation entre plusieurs fils d’actu à toute la planète, cette expérience doit sonner comme un avertissement et conduire à certaines considérations quand à votre politique social media.

  1. Ne misez pas tout sur Facebook.
  2. Produisez du contenu de qualité afin de ne pas dépendre uniquement des effets de mode sur Facebook.
  3. Ne misez pas tout sur Facebook.
  4. Conservez (ou adoptez) une politique de fidélisation avec numéros de téléphones et adresses mail (envois de newsletters et de SMS).
  5. Ne misez pas tout sur Facebook et prenez la parole sur d’autres plateformes (Instagram, Snapchat, Twitter…).
  6. Prévoyez un budget publicité plus conséquent pour garder votre visibilité sur Facebook.
  7. Investissez en temps dans le dialogue avec votre communauté, par exemple, même en restant sur Facebook, en créant des groupes thématiques.
  8. Enfin, ne misez pas tout sur Facebook (je me répète ?).

Contactez-moi

Une réflexion sur “La fin de Facebook ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s