Twitter en 280, qu’est-ce que ça change ?

Après une période de test courant octobre, Twitter a généralisé le 7 novembre 2017 le principe des 280 caractères (ou plutôt « signes » pour être plus juste en typographie) à tous ses utilisateurs. Ce doublement de la longueur des tweets change-t-il quelque chose ?

140+140
Tweet de Jack Dorsey

C’est par un simple tweet (loin d’utiliser les 280 signes possibles) que Jack Dorsey a annoncé cette évolution. Cette simple addition prouve d’ailleurs que les messages les plus emblématiques ou les plus relayés ne sont pas forcément les plus longs.

Du « Four more years » tweeté sur le compte de Barack Obama au selfie d’Ellen Degeneres, en passant par le launchpad de Xavier Niel, l’importance du contenu importe plus que sa longueur.

On sait aussi que l’image est souvent plus importante que le texte dans l’impact d’un tweet, d’où l’importance de souvent bien choisir l’illustration qui accompagne votre texte.

À se demander pourquoi diable doubler la capacité des tweets !

Migration des contenus vers les plateformes

Twitter acte simplement la migration de nos contenus du web ouvert vers les plateformes, dont il fait partie avec notamment Facebook ou Youtube.

Pour le grand public, la limite des 140 signes était bien souvent rédhibitoire. Comment condenser une pensée en même pas un feuillet ? Facebook l’avait bien compris dès son utilisation de masse. De 160 signes à sa création, la limite des statuts passait à 420 en 2009 et augmentait progressivement pour atteindre 63 206 signes en novembre 2011 (autant dire l’infini car la plupart des statuts, même longs, se limitent à quelques centaines de signes).

04792052-photo-facebook-statut
Augmentation progressive de la limite des statuts Facebook – source : Clubic

Toutefois, il est prématuré de dire que Twitter se facebookise tant l’architecture des deux réseaux sociaux est différente : pas de réciprocité obligatoire des relations sur Twitter, pas de page non plus, un flux constant moins influencé par un algorithme…

Discret changement d’interface

cercle twitterDans le même temps, le compteur numérique disparait au profit d’un cercle (voir ci-contre), qui ressemble à un témoin de téléchargement. Concrètement, vous ne savez pas exactement où vous en êtes dans votre rédaction.

D’abord perturbant, ce nouvel élément enlève aussi la pression millimétrique des chiffres. Comme vous avez plus de place, le stress d’arriver à la limite est moindre, il n’y a qu’à écrire (merci à Farhad Manjoo du NYT pour cette analyse à laquelle je souscris).

Merci Jack, mais on aimerait aussi d’autres trucs…

Tout de même, qu’on se réjouisse ou non des 280, on attend toujours de la part de Twitter quelques fonctionnalités comme la possibilité de corriger un tweet après envoi, de pouvoir les programmer sans nécessairement passer par une application tierce, plus de moyens contre le harcèlement…

PS : on a failli faire la blague avec le 280 de MacDonald’s mais on a préféré s’abstenir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s